Notice: Undefined index: 9 in /home/reseaucfdy/www/engine/lib.categories.php on line 219

Notice: Undefined index: 9 in /home/reseaucfdy/www/engine/lib.categories.php on line 249

Notice: Undefined index: 9 in /home/reseaucfdy/www/engine/lib.categories.php on line 250

Notice: Undefined index: 9 in /home/reseaucfdy/www/engine/lib.categories.php on line 257

Notice: Undefined index: 9 in /home/reseaucfdy/www/engine/lib.categories.php on line 257

Notice: Undefined index: 9 in /home/reseaucfdy/www/engine/lib.categories.php on line 258

60 ans du CFJ - La chronologie


Aucun commentaire
Publié le lundi 10 octobre 2005 par gregoire.lemarchand dans la catégorie
Chronologie du Centre de formation des journalistes (CFJ) depuis sa création, le 11 juillet 1946.

  • 1946 : Constitution du Centre de formation des journalistes (11 juillet). Premier conseil (20 juillet). Président : Léon Rollin ; vice-présidents : Philippe Viannay, Pierre Descaves ; secrétaire général : Jacques Richet.

  • 1947 : Reconnaissance et première inspection de l'Enseignement technique. Autorisation de percevoir la taxe d'apprentissage au titre des cadres moyens.

  • 1949 : Installation au 18, rue d'Enghien. L'enseignement se structure autour de Raymond Blain et de Bernard Voyenne.

  • 1950 : Raymond Manevy est élu président du Centre.

  • 1951 : Rapport, présenté par Roger Latu, membre de la Commission consultative de la presse sur le contenu de l'enseignement. Ouverture de la bibliothèque.

  • 1952 : Création de l'Association des anciens élèves.

  • 1953 : Disparition en mer de Jacques Richet. Nomination de Claire Richet comme secrétaire générale.

  • 1954 : Ouverture d'un enseignement (douze séances) pour la presse d'entreprise.

  • 1955 : Le Centre s'installe 29, rue du Louvre.

  • 1957 : Ouverture d'une section africaine et d'une section préparatoire à la presse technique et spécialisée.

  • 1960 : La formation du CFJ est reconnue comme équivalente à une année de stage dans la presse.

  • 1961 : Création du journal-école CFJ-Info. Arrivée de Louis Guéry parmi les enseignants. Xavier Duguet succède à Raymond Manevy à la présidence du Centre.

  • 1962 : Le CFJ est reconnu comme établissement privé d'enseignement technique supérieur. Ouverture d'un programme de formation au journalisme radio.

  • 1964 : Création au CFJ de la spécialisation secrétariat de rédaction.

  • 1965 : Premières sessions de perfectionnement pour les journalistes stagiaires exerçant dans les quotidiens régionaux. Nouvelle formule des Feuillets du CFJ sous la responsabilité de Bernard Voyenne. Création de l'hebdomadaire-école CFJ-Hebdo.

  • 1966 : Célébration, à la Sorbonne, du XXe anniversaire.

  • 1968 : Création d'une Commission plénière qui associe direction, enseignants et étudiants. Premières candidatures d'étudiants admis à faire simultanément la Première année du CFJ et l'année de diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris.

  • 1969 : Création du Centre de perfectionnement, dirigé par Louis Guéry. Le directeur de l'Institut d'études politiques de Paris entre au conseil d'administration. Le nombre des sièges réservés aux représentants de l'Université est ainsi porté à quatre. Le Centre s'étend au 31-33, rue du Louvre. Le Centre ouvre une annexe au 15, rue d'Aboukir. Création d'un premier laboratoire de langues, sous la responsabilité de Robert Burbage.

  • 1970 : Signature d'une convention avec Paris VIII. La commission permanente qui réunit le CFJ, l'ESJ (Lille) et le Studio-école de l'OCORA établit les critères d'habilitation applicables aux établissements assurant la formation de journalistes. Ouverture au CPJ d'un programme de cours hebdomadaires sur deux ans.

  • 1972 : Le CFJ devient CFPJ, Centre de formation et de perfectionnement des journalistes. Ouverture d'un programme de formation au journalisme télévisé.

  • 1973 : Hubert Beuve-Méry est élu président du CFPJ.

  • 1974 : Création du programme Journalistes en Europe.

  • 1977 : Premier concours international d'admission au CFJ.

  • 1978 : Création de programmes "à la carte" pour stagiaires étrangers.

  • 1981 : Création du Centre d'information sur les médias (CIM).

  • 1984 : Création au CFJ de la filière journalistes reporteurs d'images (JRI).

  • 1985 : Reconnaissance du diplôme du CFJ par l'État, "grâce à la qualité des enseignements et à la présence universitaire". Claire Richet et Philippe Viannay quittent la direction du CFPJ. Daniel Junqua est nommé directeur général.

  • 1987 : Création à Bruxelles du Comité de liaison des écoles de journalisme (d'Europe).

  • 1988 : Première édition du magazine-école européen : Euroreporter. Création au CFJ de la "filière européenne".

  • 1990 : Colloque à l'Unesco pour le XXe anniversaire du CPJ. Création de l'Association européenne de formation au journalisme en Europe. Ouverture de programmes de formation par alternance au CPJ. Reconnaissance du "Certificat d'aptitude" décerné par le CPJ au terme du programme de cours hebdomadaires sur deux ans.

  • 1993 : Yves Agnès succède à Daniel Junqua à la direction du CFPJ.

  • 1994 : Le CFJ est admis au sein de la Conférence des Grandes Écoles, comme "membre correspondant". Création de l'Observatoire des pratiques et des métiers du journalisme.

  • 1995 : Homologation au niveau III du programme "Sportcom"» du CPJ. Création de filières francophones de formation au journalisme dans les universités de Moscou, Le Caire, Phnom-Penh et Beyrouth.

  • 1996 : Le CFJ s'installe au 35, rue du Louvre (22 janvier). Le CFPJ créé son site internet (30 septembre). Création de CFJ-Demain, association qui vise à "assurer la pérennité et le développement du CFJ dans l'esprit de ses fondateurs" (23 décembre).

  • 1998 : Une trentaine de chômeurs et salariés précaires occpent pendant deux heures le CFPJ pour protester contre la couverture par les médias du mouvement de contestation des chômeurs (7 mai). Le conseil d'administration du CFPJ décide à l'unanimité de déposer le bilan afin de permettre son redémarrage sur d'autres bases juridiques et financières. (12 mai). L'association CFJ-Demain, présidée par Claire Richet et Pierre Lescure, annonce avoir présenté un plan de reprise du CFPJ (18 septembre).

  • 1999 : Le TGI de Paris ordonne la cession du CFPJ à CFJ-Demain (5 mars). Danièle Granet (67) est nommée directrice générale du CFPJ (30 avril). Une pétition signée par les étudiants du CFJ déplore le doublement des droits d'inscription au centre (20 mai).

  • 2002 : L'association des Anciens proteste contre le projet de la direction de relever en septembre les droits d'inscription des nouveaux étudiants de 30% (23 janvier). Les étudiants du CFJ organisent une "grève-débat" pour protester contre la décision de relever les droits d'inscription (28 mars). Les étudiants de huit écoles de journalisme, dont le CFJ, estiment que la "gueule de bois" suscitée par la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle, "n'est pas seulement électorale" mais est "aussi médiatique" (25 avril). Le conseil d'administration du CFPJ décide, "face à une situation d'urgence", de constituer un "comité d'action" autour de son président Pierre Lescure pour mener à bien son plan de structuration des fonds propres (13 septembre).

  • 2003 : Le CFPJ se déclare en cessation de paiement auprès du TGI de Paris (14 mai). Le TGI de Paris ouvre une procédure de redressement judiciaire à l'encontre du CFPJ et accorde une période d'observation d'un mois afin de "préparer un plan de cession" (22 mai). Les anciens élèves constituent un comité de pilotage "destiné à étudier les plans de cession des structures de formation initiale et de formation permanente qui leur seraient proposés" (6 juin). Le CFPJ est sauvé de la liquidation, après de nombreuses péripéties, avec la reprise par le groupe Edition, Formation Entreprise (EFE) (17 juillet). Henri Pigeat, ancien président de l'AFP, prend la présidence de l'association CFJ (1er septembre). Le directeur des études, Luc Lemaire (73), annonce sa démission (16 décembre).

  • 2004 : Fabrice Jouhaud (93) est nommé directeur des études du CFJ.

  • 2006 : Création du concours commun "Grandes écoles de journalisme", réunissant le CFJ, l'ESJ de Lille et l'IPJ sous l'égide du PEMEP, l'association de promotion des métiers de la presse (2 janvier).


Aucun commentaire

Publier un commentaire




Les codes HTML seront supprimés à l'exception des liens, du gras, de l'italique et du souligné.

 4 8 8 Recopiez le code dans le champ de contrôle

Pensez à votre adhésion

 

Suivez les Anciens sur...

Facebook Twitter RSS